mercredi 15 novembre 2017

THE NEW BEAUTY PLACE TO GO !

Le Beaujolais Nouveau arrive demain, mais ce n'est rien à côté de l'arrivée du Printemps-De-La-Beauté Nouveau ! (tu as vu comme je rebondis sur - non, je PRÉCÈDE l'actu ? :))

Bon il est arrivé cet été, en vrai. Mais on ne va pas à nouveau pointer du doigt mon manque de réactivité, vous êtes d'accord ?

Et il est ENOOOOORME.

3 000 m² sur 3 étages. 


Ré-architecturé, re-designé, aux espaces très bien pensés, vraiment très agréable - rien à voir avec l'ancien espace beauté bruyant, intimidant et opprimant. Vraiment rien. Le jour et la nuit. Les Galeries Lafayette voisines ont du soucis à se faire...

Avec des marques cosmétiques traditionnelles, des marques moins classiques mais déjà bien installées, des marques plus confidentielles et des marques complètement émergentes. De l'ultra-luxe et du très accessible. Il y en a pour tous les goûts !

Je vous fais visiter ?
 
AU NIVEAU -1, vous trouverez un espace grignotage healthy avec Detox Delight, un spa avec des cabines Nuxe et Clarins, tout un tas de "beauty bars" - vernis, sourcils, makeup, coiffure..., et un espace appelé L'Officine qui vous plaira très probablement car il propose le genre de marques de niche que l'on aime bien par ici.
.

.
AU RDC, à l'entrée du magasin, une sélection de produits accessibles, puis les grandes marques sélectives plus classiques que l'on retrouve un peu partout, et quelques autres plus niches - et très chères, Louboutin par exemple.


AU 1ER ETAGE, le parfum. Les grands classiques, les très exclusifs et les petits nouveaux.


Allez, juste pour le plaisir, voici une liste non exhaustive mais presque des marques que vous pourrez trouver dans ce nouveau Printemps de la Beauté (attention les yeux !!) :
ABSOLUTION, ALGOLOGIE, ANTIPODES, AURELIA SKINCARE, BIOTHERM, CARITA, CINQ MONDES, CODAGE, COWSHED, DARPHIN, DERMALOGICA, DECLEOR, DHC, DR HAUSCHKA, DR JACKSON, DR BRONNER’S, ERBORIAN, ESTHEDERM, FILORGA, GALLINEE, LANCASTER, LEBON, MOROCCANOIL, NATURA BRASIL, BIO BEAUTE NUXE, PAI, PATYKA, PAYOT, PHILIPS, REN, RESULTIME, SCHMIDT’S, TATA HARPER, WHAMISA…

BALMAIN HAIR COUTURE, CHRISTOPHE ROBIN, COIFFIRST, PARIS, DAVID MALLETT, DAVINES, GHD, JOHN MASTER, ORGANICS, KERASTASE, KORRES, LEONOR GREYL, L’OREAL, PROFESSIONNEL, SACHA JUAN, SHU UEMURA...

AYRES, BACHCA, BASTIDE, BEAUTY BLENDER, BENAMOR, BESPOKE VERSE, BURT’S BEES, CARMEX, CLAUS PORTO, DR PAW PAW, EGYPTIAN MAGIC, EMMA LOMAX, EVOLEUM, HAIR SPRING, FACE INC BYNAILS INC, HAN NARI, HUMAN+KIND, INFUZ, JUICE CLEANSE MASKS, KERZON, KOKESHI, KONJAC, LAMAZUNA, LEBON, MAKANAI, MAKE-UP ERASER, MASKER AIDE, MERCI HANDY, ORTIGIA, PF CANDLE CO, POP BAND, ROSEBUD, SABE MASSON, SEVEN DAY MASKS, TWEEZERMAN,
WHAMISA, 100BON…

ARMANI, AESOP, BY TERRY, BOBBI BROWN, CHRISTIAN LOUBOUTIN, CLARINS, CLINIQUE, DIOR, ESTEE LAUDER, GIVENCHY, GUERLAIN, HERMES, LA MER, LA PRAIRIE, LANCOME, LAURA MERCIER, M.A.C, NARS, PARFUMS CHRISTIAN DIOR, SHISEIDO, SISLEY, TOM FORD, URBAN DECAY, YVES SAINT LAURENT…

ALFA K, ARTIS, BEAUTY BLENDER, BILLION DOLLAR BROWS, CHADO, ESSIE, KOBAKO, MAC MAKE-UP STUDIO, MAVALA, NYX, PROFESSIONAL MAKE-UP, NAILBERRY, NAILMATIC, SIGMA…

ACQUA DI PARMA, ANNICK GOUTAL, ATELIER COLOGNE, CARTIER, CIRE TRUDON, COMME DES GARCONS, CREED, DIPTYQUE, EDITIONS DE PARFUMS, FREDERIC MALLE, GUERLAIN, JO MALONE, L’ARTISAN PARFUMEUR, LE LABO, MAISON FRANCIS KURKDJIAN, MUGLER, PARFUMS DE MARLY, SERGE LUTENS, THE FRAGRANCE KITCHEN (TFK), KILIAN, PRADA…

ALEXANDER MC QUEEN, AMOUAGE, ATKINSONS, AVERY PERFUME GALLERY, CARON, HELOISE DE V, HOUBIGANT, JULIETTE HAS A GUN, MAISON MARGIELA, NASOMATTO ET ORTO PARISI, PARLE MOI DE PARFUM, PENHALIGONS, PERRIS MONTE CARLO, PIERRE GUILLAUME PARFUMEUR, STEPHANE HUMBERT LUCAS,
THE DIFFERENT COMPANY, VIKTOR & ROLF…

ATELIER DES ORS, ART MEETS ART, ATTACHE-MOI, COSTUME NATIONAL, ESCENTRIC MOLECULES, ETERNEL GENTLEMAN, EUTOPIE, JEAN-CHARLES BROSSEAU, JEAN-MICHEL DURIEZ, JEAN PATOU, JUSBOX, LABORATORIO OLFATTIVO, LE CERCLE DES PARFUMEURS CREATEURS, MAKING OF, MARK BUXTON, MIZENSIR, ODEJO, OLIVER & CO, PREMIERE NOTE, RENEGADES, ROBERT PIGUET, SOUS LE MANTEAU, SYLVAINE DELACOURTE, VERDUU...

(on dirait la liste au Père Noël de Paris Hilton...) (tiens, que devient-elle au fait ? on en entend plus parler...)

A ne pas louper à votre prochain passage du côté des Grands Magasins parisiens, donc !

Printemps de la Beauté
61 rue Caumartin
75009 PARIS

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 13 novembre 2017

3 HUILES-SERUM VISAGE A ADOPTER

Nous sommes le 13 novembre : il est temps de s'oindre le visage d'une petite huile bien protectrice, et ce, jusqu'au mois de mars minimum (moi je le fais quasiment toute l'année).

Parce qu'elles sont ultra nutritives, riches en acides gras, squalane, triglycérides, stérols, phospholipides, vitamines A et E dont notre épiderme raffole puisque ce sont des ingrédients dont il est naturellement constitué (je parle des huiles comprenant un minimum d'huiles végétales, pas des fausses huiles synthétiques à l'eau - vérifiez la liste INCI) (en général, quand une huile n'est pas chère, c'est louche), parce qu'elles assouplissent la peau, l'apaisent, renforcent sa barrière cutanée, et contribuent à la régénération cellulaire. Le tout à très petite dose car 2-3 gouttes par jour suffisent.

Les huiles-sérum sont de plus en plus populaires depuis quelques années - même si certains, notamment aux peaux grasses, ne s'y mettent pas car ne supporteraient pas l'idée de se mettre de l'huile sur le visage (ils ont tort, qu'ils essayent avant de se prononcer !) (encore une fois je mets les huiles minérales et siliconées à part, je parle de formules plutôt naturelles), et maintenant se sophistiquent de plus en plus.

Là où il y a 2-3 ans on avait des formules simples (huiles végétales et minérales, parfois des huiles essentielles, parfois un pouième d'actif végétal), on a aujourd'hui des produits plus complexes et donc plus efficaces, notamment sur les signes de l'âge.

Voici celles que j'utilise actuellement (je les alterne parce que je voulais vous faire un article comparatif rapidement et pas dans 6 mois).


Chez Garancia, l'Huile Ensorcellante Aux Super Pouvoirs (oui c'est son nom) est repulpante, nourrissante, raffermissante et apaisante - test consommateurs à l'appui. Elle est assez riche (comme j'aime), contient une sélection de 11 huiles végétales (pistachier, lin, avocat, macadamia...) et de l'acide boswellique qui agit sur une protéine de longévité de la peau. Elle est à 96,4% d'origine naturelle, adaptée aux peaux très sèches à tendance atopique. Un petit bémol pour ma part : son parfum, que j'aime beaucoup mais qui est vraiment fort. 35€ les 25 ml.


Chez Filorga, l'Oil-Absolute est, à l'image de la marque, clairement positionnée anti-âge. Elle contient des huiles végétales (camélia, buriti, abricot, jojoba) mais aussi des actifs que l'on rencontre habituellement plutôt dans des sérums et crèmes comme les polyphénols, les peptides, les acides aminés, le niacinamide. Elle agit sur les rides, la fermeté, les taches, l'éclat de la peau. Elle est assez grasse, avec une liste d'ingrédients longue comme le bras (elle coûte un bras aussi, 119€ les 30 ml) dont certains noms ont l'air suspects mais sont bien d'origine végétale (se méfier des apparences ;)) (globalement la formule est très naturelle) et son parfum est assez neutre.


Chez Ren, l'Huile Rose O12 (qui n'est pas toute nouvelle comme les 2 précédentes), a elle aussi une formule ultra-naturelle - à de la vitamine E et un conservateur près, donc probablement autour de 99%, est également très riche, pour bien se protéger contre les frimas de l'hiver. Elle sent... la rose - on aime ou on n'aime pas et sa formule est moins sophistiquée que les 2 premières : on reste grosso modo sur un mélange plus classique d'huiles végétales ou dérivés d'huiles végétales, ce qui n'empêche pas une certaine richesse en acides gras, phospholipides et vitamine Apportées par ces huiles végétales comme je vous l’expliquais plus haut. Elle coûte 57€ les 30 ml.

Si vous voulez vous mettre aux huiles visage mais n'avez pas le budget pour investir dans ces 3 là, sachez que si vous adoptez une huile végétale brute comme de l'huile de rosier muscat, de noisette ou même d'olive si l’odeur ne vous dérange pas, vous aurez déjà les 3/4 des bienfaits de celles dont je viens de parler. Un effet protecteur, nutritif, préventif de l'âge mais pas curatif anti-âge. Et si vous y ajoutez (prudemment) quelques gouttes d'huiles essentielles bien choisies, vous pouvez y ajouter de légers bénéfices anti-âge, apaisants ou purifiants par exemple.

Vous vous y êtes mis, vous, aux huiles végétales sur le visage, depuis le temps que je vous en parle ? :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 8 novembre 2017

SOL DE JANEIRO : VIRAGE A 360° !

Vous vous souvenez de Sol de Janeiro, cette marque de soins solaires tout droit débarquée du Brésil et qui changeait un peu des produits assez "ennuyeux" que l'on trouve habituellement dans cette catégorie ?

Sinon, petit reminder dans cet article de 2012.

Sol de Janeiro, avant, c'était ça :

 

Et aujourd'hui....

C'est ça !!

 

On oublie COMPLÈTEMENT la protection solaire, on est sur des produits "lifestyle" destinés à remodeler le corps (parce que oui, le Brésil, quoi).

La philosophie : la beauté n'est pas une norme à atteindre mais une attitude à prendre.

"Love it. Flaunt it. You’ve got it."
(grosso modo : "Aime ton corps. Affiche-le. Tu l'as (l'attitude cool et sexy) !")

La beauté pour Sol de Janeiro, c'est avoir un corps tonique et bronzé, des fesses Bum Bum et des seins qui tiennent tout seuls.

Les produits ?
La gamme est pour le moment assez courte, avec des formules aux plantes locales (açaï, beurre de cupuaçu, noix de coco, guarana...), aux textures sensorielles et parfums gourmands, dans des emballages généreux (240 ml le pot, par exemple) :
  • Crème Corps Brésilienne Bum Bum
  • Crème Corps à l'Açaï
  • Crème Gel-Douche Hydratante
  • Baume Lèvres au Beurre de Cupuaçu
Les prix ? 
Entre 16€ (stick lèvres) et 40.90€ (crème corps).

La naturalité ?
Quasi-parfaite pour le stick lèvres (à part un conservateur, mais dans le Bio aussi il y a des conservateurs synthétiques je vous rappelle), pas mal mais peut mieux faire pour les autres produits.

Le degré de désirabilité ?
Je ne sais pas, à vous de me dire. :)

A shopper en exclu chez Sephora

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 2 novembre 2017

MON FARD À SOURCILS PRÉFÉRÉ DE TOUS LES TEMPS !

Vous savez peut-être que j'ai des sourcils pas assez présents à mon goût, surtout sur les extrémités extérieures, et en plus le gauche a moins de matière au centre que le droit, bref, tout comme je ne sors jamais jamais sans mascara, je ne sors jamais sans maquiller un minimum mes sourcils (et pas un maximum comme Kim K et consorts, chacun ses goûts et chez moi ça reste très naturel).

J'en ai essayé plein : des poudres pressées qui s'appliquent au pinceau, des stylos de poudre pressée bien pratiques et glissants mais qui ont (grrrrr) tendance à trop facilement casser, plein de très bien dont je vous ai d'ailleurs parlé ici à de multiples reprises, de très bonnes marques (Make Up For Ever, Benefit, Sisley...), mais vous savez quoi, mon préféré, au milieu de tous ceux-là, c'est définitivement le Liposourcils Ink de Talika

Et j'aurais dû vous en faire un article bien avant.


Talika est l'un de mes clients depuis des années et Liposourcils Ink un produit sur lequel j'ai personnellement travaillé avec leur équipe R&D / marketing, au niveau du concept (soin pousse des sourcils + makeup), de la forme (quelle galère pour trouver une galénique qui puisse à la fois teinter la peau et intégrer de fortes doses actifs de soin et pas juste un pouième marketing de vitamine E ou d'huile de ricin), et du pack (stylo-feutre, seul pack vraiment adapté pour contenir une formule fluide riche en actifs et teindre facilement et précisément la peau).

Je ne valorise pas souvent mon travail sur mon blog, ça me gêne toujours un peu, je me demande en plus dans quelle mesure vous allez penser que je ne suis pas tout à fait objective, et bien SINCÈREMENT, je suis très objective sur le Lipocils Ink et il n'y a pas de raison que je l'encense pas car zut, il est tout simplement GÉNIAL.

Pourquoi ?

Je passerai rapidement sur l'effet soin qui redonne de la matière naturelle au sourcil, puisque même si ça m'intéresse vue ma pauvreté sourcilière, ce n'est pas pour cela que je veux vous en parler aujourd'hui, je veux juste vous parler de sa fonction maquillage.

Contrairement aux autres fards à sourcils qui grosso modo sont de la poudre +/- pressée riche en pigments qui s'applique sur le poil, y adhèrent moyennement et s'éliminent au fur et à mesure de la journée, Liposourcils Ink contient des colorants qui teintent la peau, sous le sourcil, et durablement - toute la journée et ça résiste même à la transpiration ou l'humidité.
  • Bénéfice 1 : la tenue dans le temps, donc.
  • Bénéfice 2 : la subtilité puisque l'on va ombrer le sourcil sans vraiment toucher à la couleur des poils, ce qui lui donne un effet 3D naturel bien plus intéressant qu'une poudre.
  • Bénéfice 3 : la praticité et la facilité d'application. C'est un feutre biseauté et en un seul geste ou presque, l'affaire est réglée.
  • Bénéfice 4 : il fait pousser les sourcils (mais on avait dit qu'on n'en parlerait plus).

3 choses à savoir pour l'application (#vécu) :

1/ Si vous hésitez entre 2 teintes (châtain, brun, brun intense), choisissez la plus claire. L'idée c'est d'ombrer le sourcil avec une teinte moins soutenue, pas de faire du ton sur ton - sauf si vous souhaitez un effet très sophistiqué.

2/ Prenez bien soin de l'appliquer sur peau / sourcils nus, dénués de toute trace de crème ou fond de teint ! Sinon la couleur ne pourra pas adhérer et glissera sur le résidu de crème.

3/ Si vous débordez, éliminez rapidement le produit en trop (je le fais avec le doigt, ça suffit ;)) car une fois fixé il est difficile à démaquiller. Par contre le soir, comme les colorants ont "vécu" dans la journée, le démaquillage est plus aisé.

Pour info, les teintes châtain et brun sont destinées aux teints assez clairs (y compris asiatiques ou maghrébines claires) et la teinte brun intense a été développée pour les peaux mates à foncées (je l'ai personnellement testée sur plusieurs carnations de mon entourage pour m'assurer qu'elle avait bien un effet universel, et elle est nickel sur des personnes originaires d'Afrique du Nord, Afrique Noire, Madagascar - carnation mi-asiatique / mi-africaine - et Asie).

Cette petite merveille coûte 19,90€ et vous pouvez la trouver dans toutes les bonnes pharmacies, chez Sephora, Nocibé, sur www.talika.com et sur d'autres sites de vente en ligne de cosmétique.

Il vous tente ce mon Liposourcils Ink ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 31 octobre 2017

MAIS OU SONT PASSEES LES MARQUES DE NICHE ??

Cela fait un moment que je voulais aborder ce sujet, et je me suis rendu compte que moi-même, qui pourtant parlais beaucoup depuis les début de ce blog de nouvelles marques, de marques "alternatives" comme on dit, ou "de niche", "émergentes", avec des personnalités affirmées, des idéaux, de la bienveillance, de l'exigence... et des petits moyens, moi-même je n'en parle plus.

En fait je ne parle presque plus que de marques bien installées. Dont certaines ex-marques de niches qui ont bien réussi - voire ont été rachetées par de plus gros (Erborian, Garancia, Filorga, Urban Decay, Benefit, Kiehl's, Glam Glow...), . Mais plus vraiment de toutes petites nouvelles marques.

En fait, je ne reçois même plus de propositions de la part de telles marques. Enfin si, un peu, mais largement moins qu'avant, et pas forcément pour des gammes avec des partis pris qui m'intéressent.

(ceci est un trou noir)

Pourquoi ?

J'y vois 2 raisons principales :

1. Il y en a beaucoup moins qui se créent, et celles qui se sont créées n'ont pas survécu plus de 2-3 ans la plupart du temps.  
Ça je le vois même dans ma profession au quotidien car autant avant j'étais régulièrement sollicitée pour participer à la création ou l'affinement de positionnement de marques (Romy, Codage, Omum, Aménaïde...), autant aujourd'hui ça devient très rare. Voire ça ne m'est pas arrivé depuis 2 ans (la dernière, c'était Zawadi)
Autre exemple : le salon Beyond Beauty, qui était une sorte de rampe de lancement des marques émergentes depuis - de mémoire - 2001, a rendu son dernier souffle l'année dernière (ou l'année d'avant ?).

2. Celles qui restent n'ont pas les moyens d'aborder les influenceuses. 
Non pas qu'elles aient moins de moyens que les précédentes qui elles-même n'en avaient pas, mais cela devient très compliqué d'intéresser les blogueuses, youtubeuses et autres instagrameuses ou snapchateuses. 
Parce que les influenceuses sont over-sollicitées (ça, ce n'est pas nouveau) et surtout parce que la plupart d'entre elles se sont professionnalisées et privilégient les partenaires les rémunérant. Et ce ne sont pas de petites rémunérations. Tout le monde ne peut pas se les payer. Moi même, sans vouloir vivre de mon blog car j'ai une activité passionnante par ailleurs, j'ai commencé à accepter les opérations sponsorisées (j'en ai fait 4 depuis 1 an), et si je n'ai pas le niveau de rémunération de certaines, je suis quand même très bien payée. Donc les filles privilégient le placement produit (ce que je peux comprendre et que je trouve tout à fait normal s'il y a une valeur ajoutée à ces partenariats, que c'est dans leur ligne éditoriale et réalisé en toute transparence), et délaissent malheureusement souvent les marques qui ne les rémunèrent pas, même si celles-ci sont susceptibles de les séduire et séduire leurs lecteurs. 
J'évoquerais très rapidement les nouvelles influenceuses faussement passionnées ou assurément opportunistes qui ont débarqué à grands renforts de marketing, d'achat de faux like/commentaires et ne font que du placement produit honteux (notamment les starlettes de la téléréalité, sincèrement, au secours !) (les marques les achètent - cher - pour faire du "buzz", de la visibilité auprès d'une cible pas très bien "adressée" comme on dit, car niveau transformation en achat, c'est proche de zéro : j'ai eu plusieurs témoignages d'agences / marques / influenceuses et je ne vous citerai qu'un seul exemple que j'ai lu récemment, Kim K - 100 millions d'abonnés Instagram - qui avait été payée une fortune pour parler d'un produit à 30€ et devinez combien il s'en est vendu ?? 30 exemplaires. 30*30€ de chiffre d'affaire = une bien bonne opération commerciale !!) (bon c'est un extrême bien sûr)
Voilà, du coup, nos petites marques sans budget restent sur le carreau. 
Et les marques émergentes qui marchent, ce sont celles qui n'arrivent pas les poches vides, ou qui se sont fait rapidement repérées et rachetées ou investies par des groupes / fonds d'investissement, voire qui ont été créées par des groupes cosmétiques qui leur ont donné les moyens de faire de la publicité.

ET JE TROUVE CA TRISTE.

Même si, franchement, toutes les nouvelles marques n'envoyaient pas du bois et que moi-même je "m’amusais" (jaune) à prédire celles qui pourraient tenir (bon positionnement marketing, créateurs entreprenants, bon réseau...) ou non (la plupart). Et que je ne parlais que de celles qui me bottaient vraiment.

Pendant qu'on y est, j'en profite pour faire une autre réflexion sur la cosmétique de niche.

La folie marques émergentes a démarré au début des années 2000, avec parallèlement l’ouverture de petites enseignes de distribution spécialisées comme La Parfumerie Générale, créée par Victoire de Taillac (qui n'aura pas survécu, arrivée trop tôt) (depuis, Victoire, toujours à la pointe, a repris puis revendu avec son mari Cire Trudon puis a créé Buly, l'enseigne rétro-inventivo-authentico-chic dont je vous ai déjà parlé ici), ou de grands espaces dédiés comme aux Galeries Lafayette et au Printemps (espaces qui au fil du temps ont été réduits comme peau de chagrin jusque très récemment où ils s’agrandissent à nouveau et vous allez comprendre pourquoi au prochain paragraphe)

Une sorte de dégonflé de soufflé, donc, jusqu'à ce qu’arrivent... Les influenceuses !! Je parle des influenceuses vraiment passionnées, celles qui font de la transformation, bien sûr. Et... les box beauté.

Depuis, parallèlement à la décroissance de la création de marques, on observe une réelle croissance de certaines marques émergentes qui ont su prendre le train de la réussite en marche. Et ça, j'en suis persuadée, c'est vraiment grâce à des influenceuses convaincues qui ont fait passer le message de l'alternatif à leurs lecteurs, et aux box beauté qui ont su les mettre en avant, les démocratiser et les faire tester. 
(... et aussi un peu à cause de l'anxiogénisation ambiante sur les ingrédients cosmétiques et les "grands groupes", mais ça c'est presque une autre histoire)

Voilà pour cette petite réflexion un peu décousue du mardi matin. N'hésitez pas à réagir, je suis sûre que vous avez plein de choses à ajouter !

Rendez-vous sur Hellocoton !